Elle assume sa représentativité

  • En assurant la mise en valeur des intérêts généraux
  • En améliorant l’image et la notoriété des instituts de beauté
  • En étant l’interlocuteur de toutes les administrations françaises et européennes
  • En communiquant pour la promotion de la profession
  • En étant consultée par les pouvoirs publics pour toutes décisions touchant la profession

Depuis la manifestation nationale des esthéticiennes, organisée à l’initiative de la CNAIB, le 29 septembre 2008, la confédération est systématiquement consultée sur les problèmes de la profession, liés à la sécurité des consommateurs : la lumière pulsée, les extensions de cils, le travail illégal des aides soignantes et des infirmières, le maquillage permanent.

Au niveau national

a) Au Sénat et Assemblée Nationale

Intervient auprès du Sénat et de l’Assemblée Nationale par le biais de questions orales ou écrites posées par les députés et sénateurs qui sont sollicités à chaque problème important.

b) Au Conseil Economique, Social et Environnemental

Madame Monique AMOROS co-présidente de la CNAIB a été désignée par l’UPA pour y siéger

c) Dans les Ministères :

Les Présidentes en charge des commissions rencontrent les représentants du gouvernement et défendent les intérêts de la profession.

Au ministère du travail de l’emploi et de la santé

En Commission Mixte Paritaire (CMP) et en Commission Paritaire Nationale d’Éducation et de Formation Professionnelle (CPNE-FP) où s’élaborent la convention collective, les grilles de salaires, les définitions d’emplois, les conditions de travail, la prévoyance, la mutuelle santé et la formation.

Depuis sa séparation de la fédération de la parfumerie, en octobre 2008, la CNAIB et la FIEPPEC (Fédération des Ecoles Professionnelles de la Parfumerie, de l’Esthétique et de la Cosmétique) ont collaboré pour l’élaboration d’une nouvelle convention collective signée le 24 juin 2011.
Elles ont créé, avec les partenaires sociaux, quatre certificats de qualification professionnelle (CQP) : voir éditorial.

Siègent dans les commissions de travail
1) CMP : mesdames Michèle LAMOUREUX, Monique AMOROS
2) APANECEP – Association Paritaire pour l’Amélioration de la Négociation dans l’Esthétique Cosmétique et les Ecoles Professionnelles : mesdames Michèle LAMOUREUX, Monique AMOROS
3) CPNE-FP : mesdames Michèle LAMOUREUX, Monique AMOROS et Sylvie GUBIAN
4) Commission d’Interprétation : madame Michèle LAMOUREUX
5) SPP – Section Paritaire Professionnelle : mesdames Michèle LAMOUREUX, Monique AMOROS

Au ministère de l’Education Nationale

En collaboration avec les conseillères d’enseignement technologique (C.E.T.), les inspectrices départementales collaborent pour organiser les examens (CAP, BP, Bac Pro, BTS) et participent aux jurys de valorisation des acquis d’expérience (VAE).

La CNAIB dispose de 2 sièges (mesdames Michèle LAMOUREUX, Monique AMOROS) en Commission Paritaire Consultative nationale (CPC) chargée de l’élaboration des nouveaux référentiels d’examens (en 2010 la CNAIB a obtenu la refonte du BTS).

d) Dans les chambres de métiers

Des élues de la CNAIB siègent dans les commissions.

e) Dans les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA)

Au FAF CEA (Fonds d’Assurance Formation)

Le FAF CEA est un organisme de financement de formation continue pour les chefs d’entreprises artisanales.
La CNAIB a 2 sièges (Conseil d’administration et comité technique) occupés par Madame Sylvette SAINT LAURENT

A OPCALIA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) organisme qui finance les stages des salariés.

La CNAIB est titulaire d’un siège :
– Au conseil d’administration occupé par Monique AMOROS,
– Au comité technique occupé par Chantal FERNAND,
– A l’observatoire des métiers de services (OPMS) occupé par Michèle LAMOUREUX (secrétaire de cet observatoire).

f) Dans les instances interprofessionnelles :

A l’Union Professionnelle Artisanale (UPA)

La Confédération adhère à l’UPA, organisation représentative de l’artisanat, par l’intermédiaire de la Confédération Nationale de l’Artisanat, des Métiers et des Services (CNAMS) avec 40 autres Fédérations de métiers.

L’UPA est représentée

– Dans tous les organismes chargés d’améliorer l’environnement économique et social
des artisans : chambre de métiers, RSI, Institut Supérieur des métiers, Garantie Sociale
des Chefs d’Entreprises, Fond National de promotion et de communication de l’artisanat.

– RSI – Régime Social des Indépendants : mesdames Martine BERENGUEL et Françoise RAMPILLON

– SOCAMA – SOciété de CAution Mutuelle Artisanale : mesdames Monique AMOROS et Sylvette SAINT LAURENT

– ANAFOP – Association NAtionale de Formation Prud’homale (organisation des stages pour les conseillers prud’homaux) : madame Michèle LAMOUREUX

– Dans toutes les instances paritaires nationales et locales (assurance-chômage, régime de retraite complémentaire, formation professionnelle).

– L’UPA désigne des représentants au Conseil économique et social, dans les organismes de Sécurité Sociale (maladie, famille, vieillesse) ainsi que dans les commissions placées auprès du gouvernement et des préfets.

– L’UPA est consultée par les pouvoirs publics sur l’ensemble des projets et textes législatifs et réglementaires intéressant l’artisanat. Elle revendique un environnement juridique, économique, fiscal et social, favorable au développement des entreprises artisanales et interpelle pour cela le gouvernement par tous les moyens qui conviennent.
– Partenaire social au même titre que le MEDEF, la CGPME et les syndicats de salariés (CFE-CGC ; CFDT, CFTC, CGI, CGT-FO), l’UPA participe à la négociation sociale en défendant les intérêts spécifiques de l’artisanat et des petites entreprises.

A la CNAMS nationale et régionale où siègent des élues.

Monique AMOROS a été élue cette année trésorière du conseil d’administration de la CNAMS nationale.

– Commission sociale : mesdames Michèle LAMOUREUX, Edith YVORRA
– Commission formation : madame Monique AMOROS
– Observatoire des métiers : madame Michèle LAMOUREUX

A l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers (APCM) :

– Cinq Présidentes de la CNAIB (Monique AMOROS, Dominique DANNEL, Chantal FERNAND, Michèle LAMOUREUX et Véronique GREGORI), en collaboration avec l’APCM ont élaboré le référentiel d’un BM de niveau III, plus adapté à la profession que le BTS, Mme Margareth TOULIER secrétaire de la FIEPPEC a participé à cette commission.
– La CNAIB participe à l’élaboration des sujets de Brevet de Maîtrise.

A la SOCAMA :

Société de caution mutuelle artisanale chargée des reprises, des créations et du développement des entreprises artisanales. Monique AMOROS a été élue 1ère vice présidente de la fédération nationale des SOCAMAS. Elle est présidente de la SOCAMA des alpes.

A l’AFNOR Association française de normalisation :

La CNAIB participe à l’élaboration d’une norme et siège au sein de deux commissions
– A la commission concernant les SPA Madame Sylvie GUBIAN
– A la commission concernant les instituts de beauté Mesdames Martine BERENGUEL et Véronique GREGORI.

Au niveau européen

La CNAIB est membre de la Confédération Européenne des Professionnels de l’Esthétique Cosmétique (CEPEC) représentant l’ensemble des fédérations des esthéticiennes des pays européens.

Michèle LAMOUREUX STERN est vice présidente de la CEPEC

Les objectifs de la CEPEC sont :

  • L’harmonisation des diplômes entre les pays,
  • La libre circulation entre les Etats membres,
  • La baisse de la TVA,
  • La participation à la réglementation des cosmétiques,
  • La normalisation de la profession.

La CEPEC est membre associé de l’Union Européenne Artisanale UEAPME

A ce titre elle siège :

  • Au conseil d’administration, en tant que vice présidente CEPEC Michèle LAMOUREUX STERN est membre de ce conseil
  • A la commission des affaires sociales,
  • A la commission de cosmétologie,
  • A la commission de la formation professionnelle,
  • A la commission du dialogue social sectoriel,
  • A la commission européenne de normalisation.

Tout cela a un coût, car si les présidentes sont bénévoles, le secrétariat ne l’est pas. En payant votre cotisation, vous participez à toutes ces actions. Plus nous serons nombreuses, plus nous prouverons aux pouvoirs publics, notre cohésion, notre force et notre poids économique.

CHAQUE FOIS QUE DES PROFESSIONNELS SE REGROUPENT, CELA DONNE CONFIANCE AUX CONSOMMATEURS
( Le président des unions de consommateurs)

Avancées obtenues

  • Décret sur le mot modelage réservé aux esthéticiennes et définition de ce mot.
  • Obtenu que l’activité « d’esthétique à domicile » soit référencée au code NAF
  • Obtenu pour nos adhérentes un partenariat avec la SACEM (Société des droits d’Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique) qui leur accorde une réduction sur le montant de leur redevance
  • Obtenu un partenariat pour le contrôle des UV
  • La CNAIB a mis en place une cellule de contrôle concernant les publicités illégales des kinésithérapeutes et des infirmières, et la vérification des personnes travaillant sans diplôme.

Promotion de nos adhérentes

  • Un site où figurent tous les instituts adhérents à la CNAIB et répondant aux exigences d’une charte.
  • Un agenda qui est une mine de renseignements.
  • Un macaron : institut recommandé par la CNAIB

Informations

  • Les adhérentes sont informées des événements importants tout au long de l’année par l’intermédiaire de « l’Info adhérente » et de la publication d’un bulletin trimestriel d’informations sociales et juridiques (Esthétique Infos).
  • Chaque année la CNAIB diffuse un document de statistiques : le Point sur la Profession

Les formations

  • Les organisations départementales et le G.F.E.C. ont organisé 85 stages de formation décentralisés pour les chefs d’entreprises et 29 stages pour leurs salariés(dont le financement a été obtenu auprès des FAF nationaux et régionaux et auprès d’OPCALIA), et ont formé 830 esthéticiennes.

Demandes de Renseignements

  • La CNAIB répond, par mois, à plus de 100 demandes de renseignements par téléphone, par email, et par courrier. Elle expédie plus de 50 commandes par mois (Guides Juridiques, Annales, Convention Collective, carnet de facturettes, livre de vente, formulaire de consentement UV, cassette, DVD …).

Représentativité de la CNAIB

  • Siège au FAF CEA national représentée par Madame Saint Laurent.
  • Siège en SPP à OPCALIA représentée par Mesdames Amoros et Lamoureux.
  • Siège au Ministère du travail représentée par Mesdames Amoros et Lamoureux.
  • Siège à L’éducation Nationale représentée par Mesdames Amoros et  Delsahut.
  • En 19ème CPC représentée par Madame Lamoureux.
  • Organise des Ecoles de Jury avec les inspectrices d’académies.
  • Préside les examens de l’Education Nationale grâce aux CET adhérentes ou présidentes.
  • Siège dans les Chambres de Métiers représentée par des présidentes et des adhérentes
  • Siège dans 5 CESER – Comité Economique Sociale Environnementale Régional représentée par des présidentes et des adhérentes.

Les Conventions Collectives

  • Seule organisation représentative à négocier les salaires avec les représentants des syndicats de salariés. Elle préserve les esthéticiennes d’accords trop contraignants.

Congrès

  • La CNAIB a participé activement aux congrès du SPA de Mars, des Nouvelles Esthétiques d’avril, et au Congrès de Palavas Les Flots, Nantes, Lyon, Bordeaux …, dans le but de renseigner, aider, assister les esthéticiennes. La confédération a également participé au salon de l’aventure des métiers aux côtés de l’UPA.