Groupements départementaux et régionaux

La CNAIB, seule organisation représentative des professionnels de l’esthétique cosmétique, présente sur l’ensemble du territoire, compte aujourd’hui 1750 adhérents répartis sdans 61 groupements représentants 83 départements (données 2016).

Jusqu’à 10 % des instituts de beauté soutiennent notre action dans ces départements, ce qui est un score très positif.

Consultez les services de la CNAIB

Depuis 2002, la FNGAE, puis la CNAIB se sont dotées :

  • de 3 permanents,
  • d’un groupement de formation,
  • d’un siège à Paris,
  • d’une administration à La Rochelle.

Elle se compose au 1er janvier 2014, de 61 groupements départementaux et 9 régionaux sur 81 départements.

Voir la carte des groupement de la CNAIB

Rôle et missions  :

– Siège au Ministère du Travail, en Conventions Collectives qui fixent les grilles des salaires et les conditions de Travail, d’Hygiène et de Sécurité des salariés, définit les conditions de la mutuelle et fera un appel d’offre pour choisir cette mutuelle.

– Siège au Ministère de l’Education Nationale en participant aux commissions de la 19ème Commission Paritaire Consultative (C.P.C.), où sont élaborés ou rénovés les référentiels du CAP, du BP, du BTS et du BAC PRO (3 ans d’esthétique cosmétique parfumerie). Madame Michèle Lamoureux a été élue Présidente de la Commission Plénière de validation des diplômes de cette CPC, qui regroupe la coiffure et l’esthétique.

– Siège au Fonds d’Assurance Formation (F.A.F. CEA) Esthétique-Coiffure, pour la formation tout au long de la vie des artisanes, et à OPCALIA pour la formation des salariés(es) en esthétique.
Contrôle ainsi, que ces fonds ne reviennent qu’aux esthéticiennes.

– Travaille en étroite collaboration avec les Ministères de l’Artisanat, de la Santé, de l’Economie, du Travail, de l’Ecologie et de l’Education Nationale pour toutes les décisions concernant la profession.

– Participe à toutes les manifestations nationales et internationales de l’Esthétique et de l’Artisanat. (Congrès de Paris, Montpellier, Nantes, Lyon, Lille, Bordeaux…).

– Les Présidentes régionales ont établi un véritable partenariat avec leur Chambre de Métiers et de l’Artisanat, et peuvent ainsi participer aux élections de leur président.

– Au plan européen, elle adhère à la Confédération Européenne Professionnelle des Esthéticiennes – Cosméticiennes (CEPEC) qui siège au sein de l’Union Européenne Artisanale des Petites et Moyennes Entreprises (UEAPME).

ACTIONS CNAIB :

Le 2 avril 1998, elle a doté la profession d’un décret relatif à la qualification exigée pour l’exercice de l’activité de soins esthétiques à la personne, autres que médicaux et paramédicaux, pris pour l’application de l’article 16 de la loi n°96-603 du 05 juillet 1996 relative au développement et à la promotion du commerce et de l’artisanat.

Le 2 août 2005, elle a obtenu l’introduction du mot modelage dans la définition de la qualification : «Quels que soient le statut juridique et les caractéristiques de l’entreprise, ne peuvent être exercées que par une personne qualifiée professionnellement ou sous le contrôle effectif permanent de celle-ci l’activité suivante : les soins esthétiques à la personne autres que médicaux et paramédicaux et les modelages esthétiques de confort sans finalités médicales».

Le 23 juillet 2010, elle a obtenu la définition du mot modelage : « On entend par modelage toute manœuvre superficielle externe réalisée sur la peau du visage et du corps humain dans un but exclusivement esthétique et de confort, à l’exclusion de toute finalité médicale et thérapeutique. Cette manœuvre peut être soit manuelle, éventuellement pour assurer la pénétration d’un produit cosmétique, soit facilitée par un appareil à visée esthétique».

En 2011, a doté la profession d’un Brevet de Maîtrise (BM) niveau 3.

En 2012, a obtenu la rénovation du BTS avec plus d’heures de techniques esthétiques que prévues.

En 2014, a participé à l’élaboration du décret du 27 décembre 2014 relatif à la vente et à la mise à disposition du public de certains appareils utilisant des rayonnements ultraviolets et aux arrêtés du 20 octobre 2014 relatif à l’information, aux avertissements destinés aux exploitants et aux utilisateurs d’appareils de bronzage et à la traçabilité des appareils de bronzage et fixant les modalités du contrôle de ces appareils et les conditions d’accréditation des organismes chargés du contrôle.

Adhérez dès maintenant pour bénéficier de tous nos avantages !