Développement durable

Avec la CNAIB-SPA, les instituts de beauté et SPA se mettent au développement durable !

1. Pourquoi êtes-vous concerné.e.s par la RSE et le Développement Durable ?

Le Développement Durable est la réponse à nos besoins actuels sans compromettre les besoins des générations futures. On parle de Développement Durable lorsque les 3 piliers principaux sont en connexion permanente : le social, l’économique et l’environnement.

12

Le Développement Durable est une démarche nécessaire afin d’atteindre les objectifs fixés pour la transition écologique. Pour cela, la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) est mise en place. C’est une démarche adaptée à tous type d’entreprise (avec ou sans salarié, avec ou sans spa ou en entreprise à domicile).

La CNAIB-SPA vous permet de mettre en place la RSE en institut de beauté et SPA.

L’institut-SPA qui pratique la RSE cherche à produire un impact positif sur la société, à protéger l’environnement tout en étant rentable.

En effet, la RSE a pour objectifs de valoriser vos actions quotidiennes en institut, votre savoir-faire et vos spécificités et de développer de nouvelles actions en faveur du développement durable.

Vous engager dans la RSE, c’est respecter les lois et normes en vigueur, intégrer les attentes de plus en plus nombreuses des client.e.s, avoir une vision globale et à long terme de votre activité afin de dynamiser et développer votre entreprise. La RSE est basée sur la norme ISO 26000 (norme non certifiable).

2. Comment s’engager ?

La CNAIB-SPA (Confédération Nationale Artisanale des Instituts de Beauté et des Spas), seule organisation professionnelle représentative présente sur tout le territoire, propose aux chefs d’entreprises de s’impliquer pour le développement durable et la responsabilité sociétale en devenant Institut responsable pour une beauté durable.

Pour vous aider et vous conseiller la CNAIB-SPA a mis en place divers outils : une formation au concept, une grille d’auto-évaluation, des conseils techniques par un expert externe, des audits d’entreprises, un moyen de communication sur le niveau atteint dans la démarche …

La formation vous permet d’appréhender la démarche, d’apprendre à évaluer vos pratiques et à établir votre plan d’actions. Votre positionnement et les actions initiées seront confirmées par un expert extérieur tous les 3 ans, afin de garantir la transparence de la démarche. Elles seront validées et entérinées par la commission de validation de la CNAIB-SPA. Vous recevez le visuel du label « Votre institut responsable pour une beauté durable » à apposer en vitrine afin d’indiquer à tous votre engagement et vous permettre de valoriser vos actions.

C’est une démarche d’amélioration continue. L’objectif est d’évaluer votre entreprise et de faire évoluer votre démarche en mettant en place des actions.

Les outils spécifiques sont adaptés à notre profession. Ils ont été élaborés avec des professionnelles de l’esthétique, un cabinet expert en développement durable, des fournisseurs, l’ADEME (Agence pour la transition énergétique) …

Cette démarche dédiée uniquement à la profession de l’esthétique répond à un engagement de participation à la transition énergétique et au recul du réchauffement climatique.

Afin de satisfaire au mieux les demandes, les formations sont programmées sur tout le territoire français.

Si vous avez besoin d’informations supplémentaires ou si vous souhaitez vous inscrire directement à une formation n’hésitez pas à nous contacter ou à remplir le document Google via ce lien : https://forms.gle/9pQRH3SUJTfJLdET6

Avec vous, TOUT est POSSIBLE !

Engagez-vous, on vous accompagnera à chaque étape !

3. Qu’est-ce que cela vous apporte ?

Le développement durable en institut apporte une véritable plus-value. Inscrire la démarche de RSE dans votre fonctionnement vous permettra d’avoir une meilleure performance globale : meilleur approvisionnement des matières premières, meilleure gestion des risques, fidélisation des collaborateurs, économies …

Vous progresserez sur l’ensemble des piliers du développement durable : le social (relation avec la clientèle/les salarié.es, vie locale et professionnelle …), l’économie (gestion économique de l’entreprise, politique d’achat des produits et du matériel …) et l’environnement (gestion de l’énergie, de l’eau, des déchets, du numérique …).

L’autoévaluation réalisée permet de déterminer les points forts et les points où il est possible de progresser. Des pistes d’améliorations sont réfléchies et transformées en actions.

La démarche RSE du label « Votre institut responsable pour une beauté durable » est complémentaire aux labels proposés par les CMA ou les CCI qui sont accès généralement sur une seule thématique environnementale (exemple : la charte éco-citoyen, les éco-défis …).

Quelques exemples d’avantages du label :

Fédérer et mobiliser vos collaborateurs.

Donner plus de sens à votre travail.

Conforter la responsabilité de vos équipes.

Valoriser les « savoir-faire » en interne.

Innover en répondant aux futures attentes de la société.

Insérer l’entreprise dans le contexte local.

Capter de nouveaux marchés et de nouveaux clients.

Différencier votre entreprise auprès de vos clients et acteurs économiques.

Consolider l’image et la réputation de votre entreprise.

Créer un atout concurrentiel.

Meilleure gestion économique de votre entreprise.

Meilleure anticipation et gestion des risques.

Proposer des prestations permettant de ne pas mettre en péril ni la santé des personnes, ni l’environnement.

Participer à la sauvegarde de notre précieuse planète.

4. Les instituts labellisés

Depuis fin 2013, plus de 280 esthéticien.ne.s ont été formé.e.s au Développement Durable. Les instituts labellisés se situent sur l’ensemble du territoire français, de la Nouvelle-Aquitaine (départements : 17, 24, 33, 40, 47, 79, 87), en passant par les Pays de la Loire (départements : 44, 49), le Centre Val-de-Loire (départements : 28, 36), la Bretagne (départements : 22, 29,35,56), la Normandie (départements : 14, 27, 50, 61, 76), l’île de France (départements : 75, 91, 92, 93), le Nord (département : 59, 62), le Grand Est (département : 51, 54, 57), l’Auvergne Rhône-Alpes (département : 26, 38, 42, 69, 74), la Corse, l’Occitanie (départements : 12, 32, 34), jusqu’à la Guadeloupe.

Vous trouverez ci-dessous les coordonnées des instituts labellisés :

Quel que soit votre lieu d’activité professionnel (entreprise ou à domicile), vous pouvez vous engager dans cette démarche.

Vous souhaitez faire valoir et reconnaître votre engagement en matière de Développement Durable au sein de votre institut ? Vous désirez vous démarquer et prouver à votre clientèle et à toutes vos autres parties prenantes votre implication ?

N’hésitez pas à venir vous former pour obtenir le label « Votre institut responsable pour une beauté durable ». Ce label est reconnu par deux Ministères.

Avec la formation, vous apprendrez que le développement durable ne consiste pas à vendre des produits bio, à éteindre les lumières ou à effectuer le tri des déchets. Bien des actions sont possibles et dans tous les domaines du Développement Durable (Environnement, Économie, Social).

Alors OSEZ, lancez-vous !

Après la formation, des esthéticiennes témoignent :

Esthéticienne  du 09 :

J’ai conseillé à une amie de s’inscrire en lui disant tout simplement :

Le  stage Développement Durable est bien  plus intéressant que je ne le croyais! On  a parlé de recyclage  et de ce  que nous faisons déjà, elle et moi, exemples :

  • le papier utilisé en épilation ou autre non tâché, mis de côté pour être réutilisé pour faire du  nettoyage.
  • avoir des projets pour augmenter le chiffre d’affaire,
  • mettre en place des activités  autre que notre activité actuelle,

Le DD nous permet de cerner, grâce à une grille, ce qui ne va pas et ce qui est bien.  Ainsi on peut développer un projet en s’autoévaluant. Le but c’est d’obtenir un label de qualité spécifique à notre profession afin d’être reconnues par nos pairs, nos clientes, nos partenaires,  en travaillant plus écologiquement pour nos enfants et petits-enfants.

Esthéticienne du 59 :

Je voulais vous faire savoir que j’ai eu la chance de participer à la formation « développement durable » ces lundi et mardi et que c’était vraiment super, une formation parfaite et très instructive. merci !

Esthéticienne du 32 :

Le DD va nous permettre de s’engager sur une voie de responsabilité sociétale avec une volonté de pérenniser des emplois, de contribuer à la compétitivité des entreprises tout en favorisant la vitalité des bassins économiques locaux, et en s’engageant à participer à notre niveau à  la sauvegarde de la planète.

Autre esthéticienne du 32 :

Cette démarche sur le Développement Durable nous fournit, à travers une grille d’auto évaluation, des outils  pour faire évoluer, développer durablement nos entreprises et valoriser  notre image d’esthéticienne  auprès du public tout en  respectant  l’environnement dans lequel nous vivons au quotidien.

Esthéticienne du 38 :

La formation nous ouvre et nous donne des informations sur un avenir où l’institut sera plus proche du respect de l’environnement, de l’économie, du social , et de la gouvernance … L’institut vert !!!! dans un monde plus doux et plus beau !!!

Encore merci. J’ai déjà commencé les modifications et j’ai pris un rv avec une personne qui est responsable du secteur ramassage des déchets de la Métro .

Un électricien va venir dans la semaine, le technicien de la clim aussi.

J’avance, j’avance…

Ci-dessous vous trouverez la liste des critères de la grille d’autoévaluation. Cette liste est à titre informatif.

Un groupe facebook est créé pour échanger des idées/pratiques/astuces entre instituts labellisés :  » Votre institut responsable pour une beauté durable « 
N’hésitez pas à demander à entrer dans le groupe si vous êtes labellisé(e) ! : www.facebook.com/groups/219943109796021/

5. Les actualités « La convention d’engagement volontaire »

La CNAIB-SPA a signé en 2016 une convention d’engagement volontaire, d’une durée de 3 ans, avec le MEEM (Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer), actuellement devenu le Ministère de la Transition Ecologique (MTE) et le Ministère de l’Économie et des Finances devenu le Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance.

L’objectif de cette convention était double. Dans un premier temps les Ministères et la CNAIB-SPA se sont fixés des objectifs de développement d’actions déjà engagées, d’initiation, d’évaluation et de communication sur les actions RSE des esthéticien(ne)s. Le second objectif était de servir d’exemple pour d’autres branches artisanales.

La convention arrivée à son terme est en cours de renouvellement afin d’aller plus loin dans la démarche de développement durable.

6. L’astuce Déclic

Envoyez-nous vos astuces pouvant s’inscrire dans cette démarche, nous les publierons.

Le numérique : la face cachée.

Si le numérique était un pays il serait le 3ème plus gros émetteur de GES (gaz à effet de serre), oui oui le 3ème !! Le saviez-vous ?

L’empreinte environnementale du numérique est importante et ce qui consomme le plus sont les mails, le streaming, la visioconférence …

Pour limiter cette empreinte carbone colossale, plusieurs bonnes pratiques sont à adopter :

  • Limiter l’envoi de mails surtout de mails inutiles ;
  • Supprimer ses mails ;
  • Utiliser le téléphone plutôt que Skype, Zoom, Teams … ;
  • Faire des recherches internet que si nécessaire ;

Bien d’autres bonnes pratiques sont possibles à mettre en place et pour les découvrir rendez-vous dans la ville la plus proche de chez vous où une formation « Votre institut responsable pour une beauté durable » est programmée.

7. La question « Déclic DD »

N’hésitez pas à poser vos questions, nous y répondrons.

Est-ce que je peux réaliser des économies en installant cette démarche dans mon entreprise ?

Bien sûr. Différents critères peuvent mener à faire des économies en modifiant des petits gestes au quotidien. Ces économies peuvent être réalisées au niveau des fournitures, des consommables, de l’énergie, de l’eau, que vous soyez seule ou en équipe. Pour en savoir un peu plus, une formation est possible quelle que soit la localisation de l’institut.